Histoires vécues avec vous et moi + les éléments naturels !

Pêle-mêle de récits d’histoires vécues ; de l'aventure, de l’amour, des drames et des effets naturellement spéciaux.
Peut-être pas dans le plus pur style d’écriture, mais sans aucun doute rédigé comme je le pense.

Toutes ressemblances avec des personnes existantes ou ayant existés est exact, raison pour laquelle les prénoms et noms ont été changés.

• Faits d'hiver
       - Un Ange dépassé • avec Lucy, Nino et Tao le chien

• l'Abbé des Cochons
       - Îles flottantes • avec Peter Pompéleup, Stan Pan et les Raptetou du Golf

• Pull'O where
 
      - Laché de Pull

• Design sentimental
 
      - Poésie

• Balade imaginaire
 

 

BALADE IMAGINAIRE

Au loin l’image de dissipe, le parfum reste, l’esprit ce meut, il est une image idyllique d’un inaccessible parfait.
Rien n’est avant, tout est pendant; balade imaginaire du souvenir de maintenant.

Les gouttes de pluie de ce début de journée, la chaleur est écrasante, les timides filets d’air peu rafraichissants, le parquet craque se dilate par les variations de chaleur, le vent dans les feuilles de palme vient caresser nos corps nus enlacés sur les draps immaculés.
Mes lèvres sur tes épaules humides et chaudes, j’effleure tes seins lorsque qu’un léger frisson te parcours, onde d’une sensation non maitrisée de douceur, tu bouges à peine.

Ta main dans mon dos ondule tel un chat sous des caresses électrisantes, un léger râle flotte.
Tous les parfums humides se mélangent, une légère sensation enivrante d’appartenir à la nature, d’en être les enfants, protégés par cette douceur qui n’appartient qu’à nous.

Le filet d’air des voiles de soie remonte le long de nos jambes par petites vagues, ondes délicates, nous dansons à son rythme, variation de mouvements précis, aux creux de nos ventres les sources chaudes d’eau en peu salées prennent naissance, ruisselant légèrement le long de tes hanches.

EdN

 

 

DeSIGN SENTIMENTAL


Courbe parfaite d’ondine
Douceur d’une caresses de parafine
Sensationnelle de l’unique
Imaginé d’un regard pudique

Ivre d’odeur et de passion
Essence d’une nature généreuse
Transport vers des pensées rêveuses
Libre d’une éternelle vibration

Délicate attention de chaque instant
Bonheur de tout éclat scintillant
De ton être en harmonie de la joie
Que j’ose à peine effleurer du doigt

Chaque instant à tes cotés
M’inspire un design sentimental
Qui à jamais ne sera écarté
D'un amour sans égal

EdN

 

PULL'o WHERE

Un beau jour de 1994, mes amis arrivaient au compte goute chez moi, suite à mon invitation pour l'inauguration de la création de ma société. Autour d'un Magnum de CRISTAL ROEDERER, sur fond de musique chaleureuse, la sonnette de la porte vibrait; là un type que je ne connaissais pas entrait chez moi, pas un bonjour, il filait directement au salon, s'asseyait et comme s’il était chez lui, se servait de mon champagne !

En fait il ne connaissait qu’une seule personne : Françoise, de passage à Strasbourg pour le week-end, qui l'avait sympathiquement invité, ce qui ne me dérangeait pas si ce n'est que je n'étais pas au courant ! Enfin il est resté avec nous à profité de l'affaire et puis s'est barré comme il était venu.

Après une brève remise au point avec mon amie sur la courtoisie, nous avons continués notre soirée, avec une histoire étrange dans notre panier.

Bien plus tard, lors d'un week-end de fiesta que des amis, Théo & Jane, organisaient dans une maison familiale en court de rénovation dans les Vosges, moults amis étaient présent, venant de France et de navarre, en moto, en voiture et que sais-je encore, pour planter le décor d'une méga bamboule.
On allumait le feu, on faisait des salades, on jouait à plein de choses, on buvait, la musique claquait, on rigolait... Et puis tout d'un coup, qui c'est pas que jevois ? Gueule d'ange (G.A.), évidement Françoise était aussi là, c'était le lien, nous nous sommes plutôt ignorés une bonne partie de la soirée je dois dire. Mais vers minuit, alors que certains et certaines étaient déjà couchés, je voyais ma Gueule d’Ange assis au bout d'une de ces table de brasserie, quelques bougies lui donnait un reflet changeant sur son visage, il était là, un peu recroquevillé sur lui-même, en T-shirt, il se les pelait !. Un peu imbibé je ne sentais rien du froid, c'est donc tout naturellement que j'allais vers lui pour lui proposer mon pull "the mon PULLover" que j'avais sur mes épaules et qui ne me servait pas. Il l'accepta volontiers, l'enfila, il avait chaud maintenant et nous avons trinqué ensemble... l'est pas belle la vie ?!

Plus tard, nous étions de moins en moins nombreux et de plus en plus arrangés, la musique déjà s'était faite plus discrète, je sentais la fatigue arriver et le froid également. C'est alors que je vis ma Gueule d’Ange, pas très frais certes, parmi mes amis. J'allais vers lui et lui demandais mon pull, puisqu'il ne l'avait plus sur lui, mais un blouson à la place ! Tout naturellement, dans un premier temps il me répondait qu'il ne l'avait pas, je lui disais donc de me le chercher, c'est là que les choses on commencé à déraper...
Il me rétorquait qu'il n'avait jamais eu ce PULL.
Je lui racontais alors les circonstances dans lesquelles je le lui avais prêté.
Il continuait dire qu'il n'avait jamais vu ce PULL et commençait à me traiter de menteur.
Là-dessus mes amis s'étaient avancés vers nous pour voir ce qu'il en était.
Je racontais brièvement l'affaire.
G.A. lui me traitait de menteur bourré
C'est le "menteur bourré" qui a tout déclenché...
Je le chopais par la taille et le soulevais d'un bon mètre, et le secouais correctement en lui ré-expliquant la chose, lui, il était déjà plus pâle, Victor, Chris, Jeff et Olivier me demandaient de le lâcher, que je me trompais certainement, que dans ma bourritude je devais l'avoir mis quelque part, et ainsi de suite pendant que G.A. était toujours en l'air ; un type de 1m70 pour environ 75kg.

Au bout de quelques minutes, je le lâchais et il s'écrasait comme un vieux flan à terre, mes amis eux, un peu plus tranquilles lui redemandaient quelques détails, mais il soutenait toujours que je ne lui avais jamais prêté ce putain de PULL, 2ème erreur de la part de G.A ! Je le choppais par l'oreille et lui fit faire le tour de la maison pour commencer (mes amis bien sûr suivaient), ensuite le tour du jardin et pour finir le tour du parking, c'est ici que se termine cette histoire.

Le PULL était dans sa voiture, coté passager, au sol, tout piétiné, tout dégueu... Il le ramassa et me le jeta à la figure, avec une remarque qui n'était pas une excuse. Avec mes amis on s’est regardé, il y eut un blanc et puis on explosa de rire, avec j'imagine pour chacun une image de G.A. que je tenais en l'air.

Nous sommes allés nous coucher. Au réveil G.A. était parti, certainement qu'il avait pensé que de ne pas être au p'tit déj. lui éviterait une bonne honte, allez savoir. Je ne l'ai jamais revu.

L'histoire du PULL me colle à la peau depuis ce jour !

L'ABBE DES COCHONS

Ça tangue légèrement, je n’ouvre pas encore les yeux, j’arrive là ou je me suis laissé la veille, c’est tellement agréable de sentir le poids de son corps se faire baloter au long de londe au moment du réveil, c'est comme une dance trance. Le clapot contre la coque comme un tempo, un filet de lumière se faufile par l’ouverture du hublot de proue jusqu’à mes yeux, il fait doux au creux de la chaleur de la nuit, tout autour c’est légèrement humide, un brin salé et puis dans quelques minutes tout sera sec.


Îles flottantes
avec les Experts Peter PompéLeup, Stan Pan et les Raptetou du Golf


PUB
« Sea Service est une grande entreprise spécialisée dans le service en mer : dépannage, restauration, course express, taxi, service à la demande et personnalisé.
Equipés de hors-bord rapides, les équipes de techniciens experts de leurs spécialisations sont à votre service 24h/24,7j/7».


Il est 6:30, bien l'bonjour à St Honorat, Peter dort encore, dans une demi-heure j'ai rendez-vous avec Stan sur le ponton de la plage public de Cannes, derrière le Palm-Beach pour le ravitaillement de la journée à bord de Sea Service, services en mer aux îles de Lérins.

En arrivant au bateau, Stan et Peter s'affairent au rangement du bateau, quant à moi je pars en direction des bateaux qui m’ont passés les commandes de leurs petits déjeuners la veille au soir, j'ai passé ma commande à Stan qui est rentré à terre fin de journée la veille.
Deux croissant, deux petits pains au chocolat et une baguette, au suivant, cinq croissants et un pain, au suivant, quatre croissants et deux baguettes, … une heure trente plus tard je finis mes livraisons, une belle matinée.


Il est maintenant neuf heures et c’est à notre tour de prendre le petit déjeuner. Notre bateau, enfin plus exactement celui de mon père porte le du doux nom de OPIUM, est encore au petit port des moines de l’îles Saint-Honorat, c’est la plus petites des deux îles des Lèrins, c’est aussi la seule ou l’on peut amarrer sont bateau, à conditions qu’il n’est un grand tirant d’eau, car au plus profond du port c’est dire 2 anneaux de part et d’autre de l’entrée du port, la profondeur doit être de quatre mètres, autant dire que avec un voilier, si il n’y a pas de place devant, il faut oublier.

En général il y a une dizaine de bateau qui sont amarrés en permanence, les habitués "Les Raptetou" sont là tout l’été à demeure.
Ceux sont les gens d’ici, ils font un peu la pluie et le beau temps, ils font aussi d’autres choses moins honorables, mais ça c'est une autres histoire.
Ce sont nos potes, enfin pour l’instant, nous devons bien les faire rire avec notre entreprise de service en mer « SEA-SERVICES », la brocheurs dit : des hommes à votre services, des cuisiniers, des mécaniciens, … en fait nous sommes trois : Stan, Peter et moi.

L’île St-Honorat, c’est l’île des Moines, il faut leur garder une place au port en permanence, pour leur navette, faut bien qu’ils se ravitaillent. L'abbaye Saint-Honorat un monastère réputés, d'une part pour des retraites spirituelles et d'autre part et surtout pour leur exploitation et production de fameuses liqueurs et vins vendu dans les meilleurs table de France.
Ils sont là depuis le Vème siècles et autant vous dire que parfois ils nous font bien comprendre qu'ils nous tolèrent!, quand les touristes viennent bien sûr ils peuvent ce promener, visiter le monastère, ou se restaurer chez Frédéric, un gars d’ici également qui à créé un restaurant haut de gamme spécialisé en poisson, et puis c’est tout ce que peuvent faire ces touristes.
Ah si, ils peuvent faire bronzette, mais attention pour les femmes, pas de seins nus, sinon PV !, un moine-flic en short et sandales, en solex, arpente continuellement l'île à la recherche de contrevenante et le cas échéant leur pose délicatement le PV de dis francs sur la serviette.
Bref, sont bien gentils, mais faut pas pousser.

Au début du port il y a également un poste de la police de la mer, des CRS, eux ce sont les shérifs, ils ont une grosse vedette, genre ARCOA 550, mais pas aussi grande que la notre, ils frimes un peu, mais bon faut pas trop déconner avec eux, il n’y a que Rapetou à qui ils ne disent rien, parfois on pourrait croire qu'ils sont de mèche.

Après notre petit déjeuné, comme beaucoup de gens Peter part au petit coin avec la lecture traditionnelle… une recommandation s'imposait en lieu est place :
- déconnes pas Peter, on est dans le port !
Faut vous dire que quand on va aux toilettes dans les bateau, l’écoulement ce fait directement dans l’eau.
Les bateaux sont collés les uns aux autres, il n'y pas d'allées et venues en permanence, par conséquent on ne voit pas les dégâts immédiatement!

Vers onze heures, alors que nous préparions l’arrivé de notre père, c’est lui qui venait déplacer le bateau - ah oui, point important : aucun de nous n’avions le permis bateau - un sympathique petit vieux vain nous demander un « SERVICE », il voulait partir et son ancre était bloquée dans un des cormores d’amarrage du port, il fallait donc plonger en eau peu profondes, bien vaseuse pour décrocher son ancre.

Ni une ni deux Peter, bonne âme, lui crie à traver le port qu'il se charge de l'affaire, masque, tuba, palmes et saute à l’eau, voilà notre Peter qui part à l’assaut de l’ancre, un canard puis deux et débloque l’affaire. Dans nos missions à Sea Services pour le déblocage d’ancre il y avait un tarif, qui dépendait de taille du bateau, mais au minimum c’était trois cents francs.
Au moment où Peter remontait avec l’ancre nous nous sommes aperçue qu’il y avait « ses » crottes qui flottaient tout autour de lui, en revanche lui n’avait rien vu.
Tout en se dirigeant vers la petit bateau du bonhomme, tout heureux de pourvoir partir et en répondant à sa demande de prix pour la mission, Peter lui répondit avec son parlé :
- ça fait trente sacs, il aurait fallu comprendre trois cents francs à condition de n'avoir de trente ans
- pas de problème, lui répondit-il le type,
il descendit dans sa cabine et revint pour lui filait trente francs "trois pièces de dix", Peter, estomaqué ne lui a même pas dit que ce n'était pas ce montant là, il dit juste merci !,
tout en revenant vers notre bateau, il râlait des trucs qu’ont ne comprenaient pas trop, sauf :
- 'tain je me fais chier à remonter son truc pour des clopinettes, mais en plus je nage dans la merde !.

.../...

 

Création d'illustration graphique pour des évennements mensuels à la Boutique Bojo Strasbourg

Création d'illustration graphique pour des évennements mensuel à la boutique Bojo Strasbourg

Prise de vue pour la boutique Bojo Strasbourg - Dripper tank Theorem de Wismec
http://bojo-strass.fr/

Création du nouveau logo Bojo Strasbourg, au coeur de la Vape
http://bojo-strass.fr/

Couvertures des pages des réseaux sociaux : Mix Cloud, Facebook, ...

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.50 de D'james

Conception graphique, création de mise en page
Auto école sur Austin Mini

Renaissance, Association pour la promotion et l'organisation événéments musicaux

By the sun - Couché de soleil sur l'esplanade à Strasbourg sur fond de Vosges

Shaolin Sunrise - d'Ors et déjà

Shaolin Sunrise - Kami du matin

Fleur de lotus dans les bassins Vauban

Création du logo ANGELTOWN recording, Label de production de Stephanie COOKE
https://www.facebook.com/Angeltownrecordings/

Création de la charte graphique du site et mise en ligne
http://www.sophie-henrich.fr/

Création de mise en page, prises de vue - Conception, réalisation et impression

Dj D'James - Cession WTMH, Welcome To My House
https://www.facebook.com/D.James.Strasbourg.France/

Couché de soleil sur la baie d'Essaouira

Nuit d'orage à Novesan

Olivier Musica au TAPS SCALA

Shoalin Sunrise

Esprit Shoalin - Kami du matin

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.34 de D'james

Jayffe, D'James et Opolopo

NB Conseil - Dévellopement personnel

Affiche pour l'association Rennaissance, organisateur des soirées Sound Garden à la cours de Honau

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.29 de D'james

Olivier Musica au TAPS SCALA

Olivier Musica au TAPS SCALA

Centre de formation pour les éléveurs canins

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.5 de D'james

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

Crème réparatrice pour animaux, composée d'huiles essentielles naturelles, créée et mise au point par Sandrine Elkaim Linglet

Prise de vue et création de mise en page, impression

Logo Soung Garden, marque d'événement

Sound Garden I

Jayffe, Sound Garden I

Jayffe, Sound Garden I

D'James & Jayffe, Sound Garden I

D'James, Sound Garden I

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Création de mise en page pour la 1ère de Soung Garden

Shaolin thunderstorm

Shaolin Fullmoon

Illustration - Création de mise en page, flyer événementiel

Prestataire France pour un fabricant de PLV

Shaolin Sunrise

 Création de mise en page, annonce publiée en 2011 dans les magazines ZUT, ELLE, Empreinte

Création de mise en page - Retouche photo, mise en page - Publication : ZUT, ELLE, Empreinte

TON UP - Lurcy Levy

TON UP 2012 - Lurcy Levy

TON UP - Lurcy Levy

TON UP - Lurcy Levy

Styliste et création de mode, boutique en ligne

Affiche 100x200cm, PLV de comptoir 30x60cm - Affiche noire prise de vue VB

Altra Marlène Pour

Couché de soleil à Kerlouan