Histoires vécues avec vous et moi + les éléments naturels !

Pêle-mêle de récits d’histoires vécues ; de l'aventure, de l’amour, des drames et des effets naturellement spéciaux.
Peut-être pas dans le plus pur style le l’écriture, mais sans aucun doute rédigé comme je le pense.

Toutes ressemblances avec des personnes existantes ou ayant existés et certainement exact, raison pour laquelle les prénoms et noms ont été changés.

• Faits d'hiver
       - Un Ange dépassé • avec Lucy, Nino et Tao le chien

• l'Abbé des Cochons
       - Îles flottantes • avec Peter Pompéleup, Stan Pan et les Raptetou du Golf

• Pull'O where
 
      - Laché de Pull

 

 

 

 

 

PULL'o WHERE

Un beau jour de 1994, mes amis arrivaient au compte goute chez moi, suite à mon invitation pour l'inauguration de la création de ma société. Autour d'un Magnum de CRISTAL ROEDERER, sur fond de musique chaleureuse, la sonnette de la porte vibrait; là un type que je ne connaissais pas entrait chez moi, pas un bonjour, il filait directement au salon, s'asseyait et comme s’il était chez lui, se servait de mon champagne !

En fait il ne connaissait qu’une seule personne : Françoise, de passage à Strasbourg pour le week-end, qui l'avait sympathiquement invité, ce qui ne me dérangeait pas si ce n'est que je n'étais pas au courant ! Enfin il est resté avec nous à profité de l'affaire et puis s'est barré comme il était venu.

Après une brève remise au point avec mon amie sur la courtoisie, nous avons continués notre soirée, avec une histoire étrange dans notre panier.

Bien plus tard, lors d'un week-end de fiesta que des amis, Théo & Jane, organisaient dans une maison familiale en court de rénovation dans les Vosges, moults amis étaient présent, venant de France et de navarre, en moto, en voiture et que sais-je encore, pour planter le décor d'une méga bamboule.
On allumait le feu, on faisait des salades, on jouait à plein de choses, on buvait, la musique claquait, on rigolait... Et puis tout d'un coup, qui c'est pas que jevois ? Gueule d'ange (G.A.), évidement Françoise était aussi là, c'était le lien, nous nous sommes plutôt ignorés une bonne partie de la soirée je dois dire. Mais vers minuit, alors que certains et certaines étaient déjà couchés, je voyais ma Gueule d’Ange assis au bout d'une de ces table de brasserie, quelques bougies lui donnait un reflet changeant sur son visage, il était là, un peu recroquevillé sur lui-même, en T-shirt, il se les pelait !. Un peu imbibé je ne sentais rien du froid, c'est donc tout naturellement que j'allais vers lui pour lui proposer mon pull "the mon PULLover" que j'avais sur mes épaules et qui ne me servait pas. Il l'accepta volontiers, l'enfila, il avait chaud maintenant et nous avons trinqué ensemble... l'est pas belle la vie ?!

Plus tard, nous étions de moins en moins nombreux et de plus en plus arrangés, la musique déjà s'était faite plus discrète, je sentais la fatigue arriver et le froid également. C'est alors que je vis ma Gueule d’Ange, pas très frais certes, parmi mes amis. J'allais vers lui et lui demandais mon pull, puisqu'il ne l'avait plus sur lui, mais un blouson à la place ! Tout naturellement, dans un premier temps il me répondait qu'il ne l'avait pas, je lui disais donc de me le chercher, c'est là que les choses on commencé à déraper...
Il me rétorquait qu'il n'avait jamais eu ce PULL.
Je lui racontais alors les circonstances dans lesquelles je le lui avais prêté.
Il continuait dire qu'il n'avait jamais vu ce PULL et commençait à me traiter de menteur.
Là-dessus mes amis s'étaient avancés vers nous pour voir ce qu'il en était.
Je racontais brièvement l'affaire.
G.A. lui me traitait de menteur bourré
C'est le "menteur bourré" qui a tout déclenché...
Je le chopais par la taille et le soulevais d'un bon mètre, et le secouais correctement en lui ré-expliquant la chose, lui, il était déjà plus pâle, Victor, Chris, Jeff et Olivier me demandaient de le lâcher, que je me trompais certainement, que dans ma bourritude je devais l'avoir mis quelque part, et ainsi de suite pendant que G.A. était toujours en l'air ; un type de 1m70 pour environ 75kg.

Au bout de quelques minutes, je le lâchais et il s'écrasait comme un vieux flan à terre, mes amis eux, un peu plus tranquilles lui redemandaient quelques détails, mais il soutenait toujours que je ne lui avais jamais prêté ce putain de PULL, 2ème erreur de la part de G.A ! Je le choppais par l'oreille et lui fit faire le tour de la maison pour commencer (mes amis bien sûr suivaient), ensuite le tour du jardin et pour finir le tour du parking, c'est ici que se termine cette histoire.

Le PULL était dans sa voiture, coté passager, au sol, tout piétiné, tout dégueu... Il le ramassa et me le jeta à la figure, avec une remarque qui n'était pas une excuse. Avec mes amis on s’est regardé, il y eut un blanc et puis on explosa de rire, avec j'imagine pour chacun une image de G.A. que je tenais en l'air.

Nous sommes allés nous coucher. Au réveil G.A. était parti, certainement qu'il avait pensé que de ne pas être au p'tit déj. lui éviterait une bonne honte, allez savoir. Je ne l'ai jamais revu.

L'histoire du PULL me colle à la peau depuis ce jour !

FAITS D'HIVER

1-Un ange dépassé
• avec Lucy, Nino et Tao le chien

Lucy, l'amie de Nino, mon chien Tao et moi, partons ce midi aux Arcs pour une semaine de ski et fêter nouvel an. Comme toujours Nino nous assure des conditions optimales de voyage. Le temps est froid couleur gris-bleu, le ciel est clairsemé de longs nuages gris-blanc, il pourrait faire beau ou l’averse!, la 605 est prête, charger de tout nos effets pour notre semaine de fiesta et de ski et optimisée à souhait pour un peu plus de 600km.
Nous prenons la route Suisse, même si les traditionnels travaux peuvent laisser penser que le temps de route pourrait être plus long, ce n’est pas le cas, de manière général on roule mieux, la cerise sur le gâteaux étant que l’on paye bien moins cher le trajet qu ‘en passant par la France!.
Nous avons pu faire de bonnes pauses pour sortir Tao, c’était sympa de prendre l’air. Nino maitrise, nous roulions bien, la 605 est une voiture géniale, confort et puissance, évidement de la bonne musique ; Bashung, Cure, Blur, Silencers, ... un bon voyage.

Les kilomètres défilent, la sensation d'interminable se fait sentir et puis le paysage légèrement neigeux commence à faire son apparition, les signes que nous nous raprochons de notre but. Nous arrivons à Bourg-Saint-Maurice vers 19:30, si tout ce passe bien et suivant les conditions nous devrions mettre une quarantaine de minutes pour arriver à Arcs 1600 où nous devons récupérer les clés de l’appart de Villars à arcs 1800; 22:00 dernier carat nous avez dit l’organisme de location. La ville est sous la neige depuis quelques jours semble t-il, ça s’annonce bien, je laisse aller mon imagination sur un mixe de montagne à la sauce neige, tout schuss jusqu’aux bars de montagne, la marguarita et la cachaça coule à flot sur une deep-house de folie..° dernière pause pour tout le monde avant l’arrivée.
?Nous sortons de la ville, la route serpente taillé dans la pente de la montagne, un vent de travers transporte une poussière de flocon, c’est blanc partout maintenant, nous sommes seul sur la route, pourvu que ça continue!.

C’est marrant cette impression que l’on a lorsque l’on roule sur de la neige fraiche, tout est doux, les sons atténués, calfeutrés, nous avançons sur un coussin avec juste ce petit craquèlement, presque discret de la neige sous le caoutchouc des pneus.
Le long de la route il y a des panneaux nous incitant à mettre les chaines, Nino est sûr de lui, la 605 est équipée des super pneus Michelin MX+S100* est bien chargé, ça va passer!.
« Les chaines c’est quand tout est blanc, damée par les passages sur une lourde neige, on roule à 30km/h en file indienne; ça pourrait arriver, mais là tout porte à croire que non. Quand on monte en station, on démarre et on ne s’arrête si tout ce passe bien que lorsque l’on est arrivé! ».


Nous sommes toujours seul sur la route depuis une bonne demi-heure, c’est cool.. un bon 50-60km/h, quant au bout de vingt minutes nous rejoignons un véhicule, c’est un «Jeep-Cherokee», il faut le doubler car rouler derrière un 4x4 c’est la galère, on se prend toute la route dans la gueule, Nino voit une opportunité qu’il ne manque pas de saisir, une longue ligne droite et personne devant, yesssss!!.
Au virage suivant, nous aperçevons des lueurs rougeâtres des feux arrières des véhicules, impossible pour l’instant de savoir si ils sont à l’arrêt ou en marche; nous les rejoignions en quelques minutes, une file de voiture assez bien espacées les une des autres, elles avancent doucement. Alors à notre tour comme dans la ligne de tire-fesses nous prenons notre rang. Au bout de quelques minutes, le véhicule qui nous précède à 10 ou 15 mètres freine brusquement !! - tout va très vite : nous sommes tous les trois surpris en mode alerte maximum!!, Nino dépasse in extremis cet espèce de bachibouzoukk ; des noms d'oiseaux traversent l'esprit à l’attention du conducteur inconnu qui vient d’écraser sa pédale de frein, alors que nous ne savons absolument pas ce qu'il se passe devant lui, il n'a certainement pas freiner pour nous faire chier!.
Une fois devant nous nous apercevons qu’à une centaine de mètre une file de voiture est arrêtée.
Il est 20:15, l’autocar de liaison Arcs 1600/Bourg-St-Maurice est sur le bas-coté de la route 2 roue dans le fossé!.

Ce que le gars que nous venions de dépasser avait anticipé trop brusquement se rapproche de nous rapidement, Nino s’arrête en laissant une bonne distance par rapport à la voiture qui nous précède, histoire de garder du champs de manoeuvre pour le redémarrage!.

Les passagers du car en sont descendu et ce sont massés de l’autre coté de la route.
Nous avons mis trente cinq minutes pour faire la moitié du chemin, nous sommes à l’arrêt, la route est totalement bloquée visiblement dans les deux sens. Nino rage, nous aussi, nous savons que ça pas va être coton de repartir. En face ça s’agite, d’où je suis le bazar est à environ trois voitures, un énorme engin dont il est difficile de distinguer précisément la fonction, dépannage ou débardeur, est descendu pour sortir de car du bas-coté, il l’accroche par l’arrière et hop-pop comme si le car était un plastique, il l’extrait du bas-coté pour lui remettre ses quatre pneus sur la route ferme. 

Nous n’avons toujours pas bougés, aucun de nous n’ai sorti, on attend en musique cela va de soit!, il y’a un max de buée sur les vitres, Tao lui aussi s’est réveillé - pour lui quand la voiture s’arrête il peut sortir - sur ses 4 pattes, boule de poil, il prend tout l’arrière, moi je suis entre lui!, c’est marrant et bon à la fois, c’est toujours comme ça avec Tao.
Lucy lui parle tranquillement en lui passant la main dans les poils, de bons pootoo pour le rassurer histoire il se calme un peu, parfois ça marche, mais à cet instant je pense que comme nous il en a marre d’être enfermé!.

Tsingtao est mon chien, il a trois ans, il est le deuxième chiot mâle sur l’unique portée de cinq chiots de la belle Didon.
La reine Didon est une Boarded Colley grise pure race et un grand mâle inconnu de race Briard Carrière noire.

Les passagers en file indienne remontent dans le car, on distingue notre file de voiture qui redémarre.
Lorsque nous avons été arrêté il y avait heureusement un peu de distance entre le véhicules qui nous précédait, ce qui devait nous permettre de repartir..easy!!, mais là, niet!, ça ne bouge pô!, ça ne part, ça patine.

Nous nous étions préparé avec Lucy, chacun de notre coté avons bondi hors de la voiture :
Tao pas bouger !
Je suis coté route, il n’y a pas encore de voiture, je me dirige vers le capot arrière à coté de Lucy et on pousse, et on pousse!!.. aucune adhérence, ça glisse sous nos pieds, bien lourde, bien chargée la 605 ne bouge pas!, une voiture nous dépasse, les occupants nous matent avec de grands yeux dans leur aquarium embué, on pousse toujours, Nino nous fait des grands signes, il accélère, ça ne bouge toujours pô!, tout d’un coup un type ce met entre Lucy et moi, c’est l’homme au Cheerokee, il nous aide à pousser! ouaip super le coup de main je me dis en même temps qu’étonné.
Rapidement je me rends compte que ça n’est pas terrible son coup de main, je me dis qu’il faut le booster un peu, faire monter je jus comme ça!, alors je lui balance :
- aller!, aller!, plus fort!!,
Lucy et moi glissions beaucoup, nous attendions Nino hurlait des mots qui se perdaient dans le brouaa sourd de la nuit enneigée..
- aller, aller, poussez
et moi je transmettais :
- aller, aller, poussez!...,à ce moment là le gars, me dit tout naturellement :
- ben je fais ce que je peux, mais j’ai une jambe de bois !
- quoi, QUOI ^^!? je lui dit, une jambe de BOIS ?!!?
dans ma tête, ça n’a fait qu’un tour, comment pouvait-il nous aider dans ces conditions, alors que nous, nous avions déjà du mal. ?Sans trop réfléchir, surpris et inquiet qu’il puisse se blesser, je lui dis sèchement :
- POUSSEZ-VOUS !!
Lucy elle, elle était explosé de rire !!

On poussait fort et la 605 commençait à bouger, les pneus SP contact avaient retrouvés de l’attaque.


°°« j’me rappelle bien du slogan du MX+S100 «100 000 lamelles qui attaques toutes routes» (qqls années auparavant, à ma belle époque parisienne, chez Numérimages-Paris, pour notre client Michelin, j’ai créé sur DALIM une illustration «en éclaté» du pneu pour la PLV de promotion de la première génération du MX+S100), grosse illustre numérique pour l’époque, 50h...! »°°
on s’en tape un peu là !! XD

Lucy était déjà remontée, je poussais encore quelques secondes la voiture qui repartait doucement et rejoignais mes amis, en oubliant notre gentil boiteux, posé là au milieu de la route, qui devait certainement ce dire que nous étions des fous. Je crois que Lucy rigole encore de la tête du gars.

 

                                                                                                             ... / ...

 

L'ABBE DES COCHONS

Ça tangue légèrement, je n’ouvre pas encore les yeux, j’arrive là ou je me suis laissé la veille, c’est tellement agréable de sentir le poids de son corps se faire baloter le londe l’onde au moment du réveil, c'est comme une dance trance. Le clapot contre la coque comme un tempo, un filet de lumière se faufile par l’ouverture du hublot de proue jusqu’à mes yeux, il fait bon dans la couette au creux du chaud de la nuit, tout autour c’est légèrement humide, un brin salé et puis dans quelques minutes tout sera sec.


Îles flottantes
avec les Experts Peter PompéLeup, Stan Pan et les Raptetou du Golf


PUB
« Sea Service est une grande entreprise spécialisée dans le service en mer : dépannage, restauration, course express, taxi, service à la demande et personnalisé.
Equipés de hors-bord rapides, les équipes de techniciens experts de leurs spécialisations sont à votre service 24h/24,7j/7».


Il est 6:30, bien l’beaujour à St Honorat!, Peter ronque encore, dans une demi-heure nous avons rdv avec Stan sur le ponton de la plage public de Cannes, derrière le Palm-Beach pour le ravitaillement de la journée à bord de Sea Service aux îles de Lérins.

.../...

 

 

Création d'illustration graphique pour des évennements mensuels à la Boutique Bojo Strasbourg

Création d'illustration graphique pour des évennements mensuel à la boutique Bojo Strasbourg

Prise de vue pour la boutique Bojo Strasbourg - Dripper tank Theorem de Wismec
http://bojo-strass.fr/

Création du nouveau logo Bojo Strasbourg, au coeur de la Vape
http://bojo-strass.fr/

Couvertures des pages des réseaux sociaux : Mix Cloud, Facebook, ...

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.50 de D'james

Conception graphique, création de mise en page
Auto école sur Austin Mini

Renaissance, Association pour la promotion et l'organisation événéments musicaux

By the sun - Couché de soleil sur l'esplanade à Strasbourg sur fond de Vosges

Shaolin Sunrise - d'Ors et déjà

Shaolin Sunrise - Kami du matin

Fleur de lotus dans les bassins Vauban

Création du logo ANGELTOWN recording, Label de production de Stephanie COOKE
https://www.facebook.com/Angeltownrecordings/

Création de la charte graphique du site et mise en ligne
http://www.sophie-henrich.fr/

Création de mise en page, prises de vue - Conception, réalisation et impression

Dj D'James - Cession WTMH, Welcome To My House
https://www.facebook.com/D.James.Strasbourg.France/

Couché de soleil sur la baie d'Essaouira

Nuit d'orage à Novesan

Olivier Musica au TAPS SCALA

Shoalin Sunrise

Esprit Shoalin - Kami du matin

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.34 de D'james

Jayffe, D'James et Opolopo

NB Conseil - Dévellopement personnel

Affiche pour l'association Rennaissance, organisateur des soirées Sound Garden à la cours de Honau

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.29 de D'james

Olivier Musica au TAPS SCALA

Olivier Musica au TAPS SCALA

Centre de formation pour les éléveurs canins

Création de l'illustration pour la ouverture web mix.5 de D'james

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

2015 - Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg

Crème réparatrice pour animaux, composée d'huiles essentielles naturelles, créée et mise au point par Sandrine Elkaim Linglet

Prise de vue et création de mise en page, impression

Logo Soung Garden, marque d'événement

Sound Garden I

Jayffe, Sound Garden I

Jayffe, Sound Garden I

D'James & Jayffe, Sound Garden I

D'James, Sound Garden I

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Renaissance - Sound Garden II à la Cour de Honau le 7 novembre 2015

Création de mise en page pour la 1ère de Soung Garden

Shaolin thunderstorm

Shaolin Fullmoon

Illustration - Création de mise en page, flyer événementiel

Prestataire France pour un fabricant de PLV

Shaolin Sunrise

 Création de mise en page, annonce publiée en 2011 dans les magazines ZUT, ELLE, Empreinte

Création de mise en page - Retouche photo, mise en page - Publication : ZUT, ELLE, Empreinte

TON UP - Lurcy Levy

TON UP 2012 - Lurcy Levy

TON UP - Lurcy Levy

TON UP - Lurcy Levy

Styliste et création de mode, boutique en ligne

Affiche 100x200cm, PLV de comptoir 30x60cm - Affiche noire prise de vue VB

Altra Marlène Pour

Couché de soleil à Kerlouan